/

Noël éco-responsable à Kingersheim

Après avoir été salariée pendant une vingtaine d’années dans les relations publiques et ressources humaines, Mme Dumortier s’est lancée comme auto-entrepeneur pendant plus de 10 ans en Home staging auprès d’agences immobilières et proposait ses services pour la décoration d’appartements. Plus tard elle décide de tout arrêter pour se rapprocher de ses valeurs et défendre l’économie locale. Aujourd’hui chargée de mission pour Eco-manifestation, elle assure plusieurs fonctions au sein de sa ville et s’investit à Kingersheim.

Noël se recycle à Kingersheim

LADE : D’où vient l’initiative de ce projet et pourquoi à Kingersheim ?

Kingersheim est une ville très engagée sur le plan du développement durable. Il y a quelques années, la ville cherchait une nouvelle identité. Lorsque je suis arrivée, j’ai tout de suite proposé de faire un marché de Noël éco-responsable pour dynamiser la ville et marquer notre empreinte éco-responsable. Le projet a été validé par le Président du CCVA Bernard Klein, et la Mairie a ensuite donné son aval par la suite. Il s’agit d’un projet commun au sein de la ville.

 

LADE : Qui s’implique pour cette belle initiative ?

Nous sommes plus de 60 bénévoles en incluant élus, membres des associations et autres. Nous avons également le soutien du Créa, Les Sheds et la Municipalité. La conception, la réalisation et la mise en place de ce marché de Noël représentent environ 1000 heures de travail bénévoles.

LADE : Comment s’est déroulée la première édition ? Quelle en a été l’organisation ?

Le projet a été acté officiellement en septembre 2016. Nous avions donc très peu de temps pour préparer Noël. Pour la première décoration, j’avais imaginé une décoration en plastique avec des bouteilles réutilisées. La Direction des services techniques n’a pas validé la décoration qui n’était pas assez éco-responsable. Rapidement nous avons donc cherché de nouvelles idées. Au même moment l’entreprise Elis, un leader multi-services de la location-entretien nous informe qu’il jette de nombreux cintres étoilés en métal. Nous les avons donc réutilisés pour faire plus de 1000 étoiles en décoration.

LADE : Quelles sont les améliorations que vous avez apportées à cette 2ème édition ?

Nous avons cherché du matériel jeté par des entreprises à réutiliser. VOCO fabrique des éponges métalliques. Les mailles nous ont permis de faire la décoration suspendue que nous avons à ce jour pour nos étoiles et dessins en papier. ALYOS à Berrwiller est spécialisé dans le domaine du plafond et du mur tendu. Nous avons également récupéré du matériel chez eux.

Kingersheim accueille des artistes qui apportent une nouvelle dimension à un marché déjà pas banal !

LADE : Comment choisissez-vous les artistes, les stands ?

La plupart des artistes se présentent de manière spontanée vers nous. Pour avoir un stand au marché de Noël de Kingersheim, ils doivent respecter certains critères : utiliser du matériel réemployé et partager des valeurs humaines. Le contact chaleureux avec l’artiste est aussi important que le matériel qu’il utilise. Comme j’aime également chiner sur les marchés d’artisans, je contacte moi-même certains artistes qui se démarquent des autres. Pour éviter une routine, 50% des artisans ont été renouvelés cette année. Les artisans de l’année passée proposent des produits différents d’une année à l’autre. Au total 32 exposants et des institutions (LeFALA « Le Faire Avec Les Autres – EcoFabLab » ; M2A : Médiathèque de Kingersheim, Libre Objet, Le Manège des 1001 Nuits…). Des animations, contes, musiciens éphémères et des spectacles sont proposés. La Ligue des Utopistes Non Alignées est un spectacle proposé par le Créa.

LADE : Que proposez-vous aux visiteurs pour les sensibiliser au recyclage ?

En visitant le marché de Kingersheim, l’idée est d’indiquer aux visiteurs qu’avec des déchets, leurs déchets, ils peuvent faire quelque chose de beau, une œuvre d’art. Pour les inciter à « recycler », le dimanche nous proposons le recycl’pain. Les visiteurs nous apportent du pain rassis et nous leur proposons de faire du pain perdu avant de repartir chez eux. Il s’agit d’une opération anti gaspillage alimentaire.

LADE : Que pouvez-vous nous dire sur la charte d’engagement des éco-manifestations ?

Gilles Baum au Conseil Municipal, délégué à la programmation des animations urbaines est à l’initiative de la mise en place de cette charte. Le marché de Noël de Kingersheim est au niveau 2/3. Pour obtenir le niveau 3 il faut privilégier une communication et des déplacements plus éco-responsables et proposer également une offre alimentaire plus bio bien que les produits soient locaux. D’une année à l’autre, des bilans sont faits et nous souhaitons faire perdurer cet événement de la manière la plus éco-responsable qu’il soit.

 

    Sabrina Battaglia

Jetez-y un œil

Écologie/Nouveaux modèles économiques/Ça bouge !

10 septembre 2018

Le VRAC s’anime !

Nouveaux modèles économiques/C’est déjà demain

25 avril 2018

Mettre la RSE au cœur des achats

Thématiques/Écologie/Nouveaux modèles économiques/C’est déjà demain

25 janvier 2018

Le climat, mon entreprise et moi – 3 questions à Sophie Roy

Écologie/Respect de l'autre/C’est déjà demain

22 novembre 2017

Éco-Manifestations Alsace : interview de Lou Egret