//

Le VRAC s’anime !

Nous vous avions déjà parlé du projet VRAC Strasbourg dans notre magazine : inspiré du modèle lyonnais, l’association strasbourgeoise oeuvre dans les quartiers populaires et propose aux habitants de manger mieux, local, souvent bio, tout en faisant des économies. Comment ? En créant un réseaux d’achat en commun.

Bien acheter, à bon prix ? Oui, mais pas seulement…

Depuis son lancement, l’association compte déjà 6 antennes réparties sur 4 quartiers (la Cité Spach/Vauban, le quartier Libermann à Illkirch, 2 antennes au Neuhof : Klebsau et Ziegelwasser et 2 antennes à Koenigshoffen : au CSC Camille Claus et à Par Enchantement. Une 7e antenne ouvrira fin septembre à la Musau). Et elle a noué des partenariats avec une vingtaine de fournisseurs, en Alsace et ailleurs : le Moulin Waldmühle à Hoffen, l’Îlot de la Meinau à Strasbourg, le Val Fleury-Panier doré à Wittenheim, Charles et Alice à Allex (Drôme), etc.

Ce réseau grandissant permet aux habitants d’acheter en commun – et donc en gros – des articles de type épicerie comme le café, le thé, le sucre et le chocolat en poudre de Destination bio, les pâtes alsaciennes de Valfleuri ou encore les produits d’hygiènes du laboratoire Gravier.

Une belle gamme de produits qui ne cesse de s’étendre.

Les partenaires du VRAC Strasbourg

Toutefois, le réseau VRAC va encore plus loin et souhaite favoriser les échanges et les liens entre habitants. C’est toute la vie d’un quartier qui s’en trouve animée. Mathilde Jean, chargée de mission pour le VRAC Strasbourg, nous explique :

L’animation des collectifs d’habitants est vraiment dans la nature du projet VRAC. Il faut d’abord connaître et se faire connaître des habitants avant d’envisager de s’installer dans un quartier. Pour cela, l’entrée par les centres socioculturels est vraiment indispensable, puisqu’ils sont des acteurs de proximité, sont là depuis longtemps et souvent bien repérés par les habitants. De plus, ils nous aident à connaître d’autres acteurs du quartier, à tisser des liens et trouver notre place.

Nous commençons souvent par des dégustations, avant même d’ouvrir l’antenne, afin de nous faire connaître. Le travail continue ensuite avec l’information en direction des habitants sur ce que nous faisons. Le bien-manger et le bien-cuisiner est déjà une culture présente dans les quartiers, nous ouvrons la possibilité de se procurer des produits de très bonne qualité à des prix raisonnables. Les préoccupations autour du bio et du local sont vraiment des sujets qui concernent tout le monde, la question du prix ou de l’accessibilité est le levier sur lequel le projet VRAC s’est construit.

La convivialité est vraiment un aspect très central de VRAC : faire se rencontrer les gens (pour cela, le sujet de la nourriture est un sujet en or, le sujet est universellement partagé et questionnable à l’infini), passer du temps ensemble, parfois rompre l’isolement d’une personne, créer un rendez-vous récurrent et collectif, y ajouter des animations, nous fondre aussi dans la vie du quartier en participant aux fêtes de quartier, aux animations portées par les CSC…

Les habitants du quartier ont ainsi la possibilité de profiter de ces rendez-vous récurrents et conviviaux mais aussi de s’impliquer dans la vie du VRAC :

Que ce soit en proposant une recette pendant un atelier culinaire, en venant une fois par mois rue Edel participer au « Grand Dispatch » (la préparation des quantités nécessaires pour chaque antenne) ou en s’inscrivant aux visites producteurs qui permettent de découvrir d’où viennent les produits de VRAC, les réactions sont toujours encourageantes et chaleureuses. Depuis peu, un comité de direction composé d’habitants et de représentants des CSC et des associations d’habitants s’est mis en place pour travailler au développement du projet, sur des thématiques comme la communication ou la logistique. Les habitants sont vraiment invités à donner leur avis et s’impliquer le plus possible pour que le projet réponde au mieux à leurs attentes.

Dans cette optique, le VRAC organisera le 15 septembre prochain, un concours de cuisine entre les habitants. Au menu :

  • Un événement festif et convivial, dans un esprit bon-enfant avec toutefois la mise en valeur de talents culinaire mais aussi de cultures culinaires puisque pas moins de 10 pays seront représentés (Guyane, Mali, Maroc, Algérie, Madagascar, France…) ;
  • Les participants, habitant les quartiers Vauban/Spach, Neuhof/Klebsau, Neuhof/Ziegelwasser, Koenigshoffen et Quartier Libermann à Illkirch, se sont inscrits lors de l’appel à talents culinaires en juin 2018.

 

Le concours de cuisine aura lieu samedi 15 septembre de 14h à 17h au parc de la Citadelle à Strasbourg. Entrée libre pour venir encourager les participants !

 

Compléments :

Télécharger le flyer de l’événement

Le site du VRAC : https://vracstrasbourg.wordpress.com/

La page Facebook VRAC : www.facebook.com/VRAC-Strasbourg

Coordonnées :

Mathilde Jean
Coordinatrice Association VRAC Strasbourg-Eurométropole
07.81.62.94.49
coordination-vrac-strasbg[at]laposte.net

    Laura Haas

    Cyrielle Renault

Jetez-y un œil

Écologie/Nouveaux modèles économiques/Ça bouge !

10 septembre 2018

Le VRAC s’anime !

Nouveaux modèles économiques/C’est déjà demain

25 avril 2018

Mettre la RSE au cœur des achats

Thématiques/Écologie/Nouveaux modèles économiques/C’est déjà demain

25 janvier 2018

Le climat, mon entreprise et moi – 3 questions à Sophie Roy

Écologie/Respect de l'autre/C’est déjà demain

22 novembre 2017

Éco-Manifestations Alsace : interview de Lou Egret